À propos de Monique Fradot

J’ai longtemps été Psychothérapeute, Sexothérapeute, Clinicienne en Analyse Transactionnelle (certifiée internationale par l’ITAA), Enseignante et Superviseuse. J’interviens toujours –depuis la fermeture de mon activité libérale, de manière bénévole– dans le lieu que nous avons construit et où je vis depuis plus de 35 ans et que nous appelons : ATAMENVIE (ATtachement AMour ÉNergie VItale Éternelle) ainsi qu’au CesHum (Centre d’Enseignement en Sciences Humaines) qui est né de l’IRETT (Institut de Recherche et d’Etudes en Thérapie Transpersonnelle), que nous avons créé avec d’autres thérapeutes transpersonnels sous l’impulsion et aux côtés de Bernadette BLIN, la fondatrice.

Socialement « j’ai 70 ans » et l’ÊTRE étant éternel, je tente de sortir de ces constructions et d’incarner la vision de Grégory GRABOVOÏ concernant la médecine informative avec la résurrection, la régénération de toute chose, le non vieillissement, le rajeunissement… la VIE ETERNELLE sur TERRE dans l’incarnation.

Je me vis Accélératrice de Conscience ou Facilitatrice Relationnelle.

J’ai une passion pour l’humain et pour le « SOI » dans l’humain. Mon chemin met l’accent sur la Conscience et la Présence ainsi que sur l’accueil de toutes nos parties intérieures projetées tant qu’elles ne font pas « UN/UNE » en nous. Une de mes spécificités est cette vision d’union, paix, amour de notre couple intérieur introjecté. Remanié dans le Présent il permet d’intégrer en soi le Masculin et le Féminin dans notre vie de tous les jours, en nous-mêmes et avec l’autre qui est aussi nous.

Je poursuis ma quête du SOI.

En 1971 ma fille meurt à la naissance et la construction chancelante s’écroule. Commence alors un chemin indispensable de reconstruction et petit à petit de Conscience et de Présence à moi, à la vie, à CE qui EST.

En 1976 je visite une partie de l’Asie du sud-est, sac au dos avec Joël, mon mari : Thaïlande, Birmanie, Malaisie, Sumatra, Java, Bali, Singapour, Hong-Kong, Japon, Russie, Afghanistan, Pakistan, Inde et Népal : une extraordinaire école de la vie cette rencontre avec tous ces peuples où le partage avec eux se faisait plus au travers du « vivre ensemble » plutôt que par le langage. J’en reste encore imprégnée.

En 1988 mon mari décède dans un accident de voiture et je mesure le chemin parcouru depuis le tremblement de terre dix sept ans plus tôt concernant la mort de Rachelle-Marie et le séïsme qu’est la mort de Joël qui non seulement me trouve debout mais m’enseigne encore tant de choses en direct et renforce mon amour de la vie au travers de ce nouveau deuil. C’est aussi pour cela que j’ai créé : Le Présent nous guérit ! IL EST par Essence et nous y SOMMES CONSCIENCE/AMOUR quand nous lâchons prise et accueillons la VIE.

En 1995 mon mari Philippe (Antillais) et moi adoptons deux enfants d’origine Haïtienne : Mewz et Oxantale. Contrairement à la mort de Joël, cette adoption qui touche profondément ma généalogie, me confronte à des noeuds, des parties douloureuses non pacifiées… Je traverse à nouveau des ouragans, des tempêtes fortifiantes. La vie nous sert toujours les paysages qui nous sont nécessaires sur notre Chemin.

La VIE EST LE CHEMIN.

L’été 2013 a été particulièrement transformateur : Philippe, est parti poursuivre seul, sa quête spirituelle. Nous avons traversé une très belle séparation dans l’amour et exprimé notre gratitude réciproque dans une merveilleuse cérémonie et une fête tous ensemble (famille, amis, patients et formés). Son départ m’a encore donné l’occasion d’approfondir l’expérience de la séparation régénérante. Seule, la séparation dans l’Amour EST une séparation effective et régénérante. Quand l’Amour s’est dissout, a été blessé, non guéri, distendu… au lieu de s’être fortifié, amplifié, diversifié… il reste en pointillé dans l’Invisible et demande une clôture qui restitue la beauté et la grandeur de l’Amour dans le couple ou dans toute relation. Merci à la Vie pour autant d’occasions d’approcher l’élargissement de Conscience/Amour.

Après le départ de Philippe, la Vie m’a demandé de revisiter mon chemin d’amour sur terre. Et en incarnant la femme que je suis, des transformations profondes ont eu lieu. Après des allers-retours en Espagne, un séjour aux Antilles puis un dans le Pacifique, Florian qui s’essayait à la permaculture dans le Centre, m’a déclaré son amour. J’ai du élargir mon champ de Conscience pour lui dire oui. Passionné de résurrection et de médecine informative, Florian incarne le troisième millénaire. Comme chaque couple, nous créons notre amour. Florian et moi avons l’opportunité d’apprendre à aimer par delà le temps, les âges, les formes… dans le Présent/Amour. Nous nous sommes mariés le 30 juin 2018.

Depuis la « naissance-mort-Vie » de ma fille en 71, mon cheminement intérieur transforme ma vie.

La base de mes recherches en thérapie sont les états de conscience élargie et tout le courant transpersonnel. Cet intérêt a pris naissance pendant mon séjour au Gabon en 1972 et ma rencontre avec les médecines traditionnelles locales lors de cérémonies Bwiti ainsi que dans les cérémonies du temple vaudou de Paris en 73 et toute la thérapie par la transe de 1971 à 1979. Il s’est poursuivi par différentes »immersions » auprès de chamanes en Equateur et avec un « médecin traditionnel » du Gabon.

En 1980, je m’installe en Normandie, d’abord au cabinet médical et pluridisciplinaire de Pont de l’Arche, puis dans le cabinet que je fais construire à ANDE en 83, au bord de la Seine où nous habitions sur une péniche que Joël avait aménégée. Ce lieu deviendra petit à petit le centre ATAMENVI.

J’ai synthétisé une démarche de Croissance et d’Harmonisation Erotique à mon retour de l’UQUAM (Université du Québec à Montréal) grâce aux recherches effectuées par l’équipe de Jean Yves Desjardins, ainsi qu’une formation à la Sexothérapie que j’enseigne régulièrement en France, en Espagne, en Belgique et aux USA jusqu’aux années 90. Je partage donc mon temps entre mes déplacements à l’étranger et mon cabinet privé.

A partir de 1988, je commence de recentrer mes activités dans mon centre et développe d’autres approches (les participants de différents pays peuvent y séjourner) : processus émotionnels et inscriptions corporelles, cycles de développement et expériences créatrices, correctrices ou réparatrices ainsi qu’une thérapie de couples en groupe.

Enfin depuis les années 2000 j’ai regroupé sous le titre « Le Présent nous guérit » mes différentes approches aussi bien pour les ateliers thérapeutiques ponctuels que pour l’enseignement aux professionnels.

L’orientation transpersonnelle est présente dans tout mon travail ainsi que mes recherches dans le domaine des états de conscience élargie. « La vie sur la Terre ne fut pas semée biologiquement mais in-formationnellement et son évolution continue d’être informée par la Vie partout où elle existe dans l’univers » écrit encore Ervin LASZLO.

Les dernières actualités

07/02/2018

Une série de courts interviews/vidéos vont bientôt alimenter ce nouveau site. Ce sera d’abord Maria qui interrogera Monique sur des thèmes qui lui sont chers. D’autres suivront. Ces interviews complèteront harmonieusement les causeries régulières.

07/02/2018

Depuis le début de l’année, Sylvie est heureuse de vous accueillir dans son cabinet de Montmartre, 2 place Marcel Aymé – 75018 Paris. 06 75 07 27 43